Nos Actualités antérieures !

... Suivre nos activités dans le temps ...


Grève Générale contre la Réforme des Retraites: Jeudi 19 Janvier 2023!

Coutances: 10h30 Place Saint Nicolas suivie d'une AG à la Mairie de Coutances

Cherbourg: 10h30 Place Napoléon

Saint-Lô: 10h30 Place de la Mairie

Granville: 10h30 Place de la Mairie

Carentan: 14h00 Place Saint Nicolas

Avranches: 14h30 Place de la Mairie


Guerres, répression violente de régimes autocratiques, absence des droits élémentaires, grande pauvreté : tous les jours des personnes, seules ou en famille, tentent de se mettre à l'abri de ce qui les empêche de vivre.

 

Nous voyons aussi monter dans notre pays la haine et le rejet des étrangers, manipulés par des partis politiques de plus en plus nombreux, qui font de ce rejet le fer de lance de leur politique : Le projet d'une 29e refonte de la loi immigration semble aller dans ce sens selon ce que le gouverne-ment veut bien en laisser fuiter.

 

Mais nous sommes des millions d’étrangers, d’étrangères à ce monde de haine et de rejet : notre monde s’appelle Solidarité : A l'occasion de la journée internationale des migrant.e.s du 18 décembre, nous vous appelons à un rassemblement :

 

• Contre le projet de loi sur l’immigration

• Contre la double peine et les centres de rétention

• Contre la criminalisation de la solidarité

• Pour la régularisation des Sans-Papiers

• Pour la liberté de circulation

• Pour l’égalité des droits

 

Associations membres du collectif 50,

Itinérance Cherbourg, Collectif Saint-Lois D’aide aux Migrants (CSLAM), Pastorale des Migrants, Groupe Mi-grants d’Alternatives Solidaires, Solidarité sous les pommiers, Port d’Attache Granville, Itinérance Sud Manche, Association Mortainaise d’Accueil et d’Aide aux réfugiés, Fédération de la LDH Manche, Comité Manche Droit des Femmes

Avec le soutien de Ensemble, Secours Populaire, Secours Catholique, le MRAP, la CGT, EELV 50, LFI, PCF Manche

Communiqué de Louis Gastebois:

 

"Bonjour,

    Pour la journée internationale des Migrants de l'ONU qui aura lieu à SAINT-LÔ, plage verte à 14H DIMANCHE 18 DÉCEMBRE. Un co-voiturage est proposé.

    Dimanche 18 rendez-vous à 13h30 précises au parking de BURO PLUS et du magasin de surgélés PICARD, route de Périers ( à proximité du Centre Leclerc, à gauche venant du  rond point de la rocade de Coutances, à droite en venant de Coutances en direction de Périers).

    Hier jeudi 15 décembre, à 13h30 le rassemblement en faveur de Ramila UZUNALOVI a regroupé une centaine de personnes. Voir article de Ouest-France aujourd'hui.

 

    Ramila est sortie du commissariat après plus de 2 heures. Elle a refusé un départ volontaire avec ses enfants avec l'OFII (Office Français de l'Immigration et de l'Intégration) qui lui était proposé par la représentante de la préfecture : elle doit donc d'ici jeudi, dernier délai faire connaître sa décision à la préfecture par courriel au service éloignement. Lundi, un groupe se réunit à son domicile pour l'aider à rédiger le texte qu'elle va adresser à la préfecture. Mardi, elle doit, sans rendez-vous apponter au Commissariat de police 4 photos d'identité de ses 3 enfants. Nous envisageons faire un courrier à Stéphane TRAVERT et au préfet pour appuyer sa demande d'Autorisation Provisoire de Séjour parent d'enfant étranger malade. M. RIBOULET, proviseur du Lycée Pesquet va adresser une attestation pour préciser le suivi pédagogique de Diana au lycée Pesquet. Nous envisageons demander un rendez-vous à la sous-préfète de Coutances.

 

    Bien cordialement,

    Louis GASTEBOIS


À Coutances, une femme et ses trois enfants menacés d’expulsion vers la Géorgie - Article du Ouest France

Ouest-France Caroline GAUJARD-LARSON.Publié le 15/12/2022 à 17h22

https://www.ouest-france.fr/normandie/coutances-50200/coutances-une-femme-et-ses-trois-enfants-menaces-d-expulsion-vers-la-georgie-e480f46e-7c85-11ed-8649-be93856cda15?fbclid=IwAR3n6d5gu0rj2tEjO6btcKHF_Aa85lMNaxQCFvdwK4dWPgp90gpMzAtwQfk

 

"Alors que son conjoint a été expulsé le 26 novembre 2022, Ramila Uzunalovi et ses trois enfants, pourtant en bonne voie d’intégration, risquent eux aussi l’expulsion vers la Géorgie, leur pays d’origine.

 

« Mon cœur », lâche Ramila Uzunalovi, comme à demi soulagée, alors que l’un de ses soutiens lui fait savoir que l’expulsion ne devrait pas être pour aujourd’hui. C’est ainsi que, sans trop y croire, cette femme géorgienne, dont le conjoint, Tavtukh Namazov a quant à lui été expulsé le 26 novembre 2022 vers la Géorgie, quitte la place du parvis Saint-Nicolas de Coutances (Manche) où une centaine de personnes sont venues la soutenir ce jeudi 15 décembre 2022. Son dossier à la main, la voici qui se dirige d’un pas décidé vers le commissariat de police de Coutances où elle est convoquée ce jour-là, à 14 heures précises, pour ce qui ne doit être qu’un simple contrôle d’identité.

 

« On sait qu’il va lui être proposé de rejoindre son mari en Géorgie avec une aide de l’Office de l’immigration (OFI) », apprend-on de la bouche de soutiens issus des associations locales de défense des droits des étrangers. Une heure après son entrée, seule, dans le commissariat, les soutiens de Ramila attendant toujours des nouvelles. La femme a été rejointe entre-temps par sa traductrice qui l’assiste dans les échanges en français.

« Leur retour en Géorgie serait catastrophique »

 

Ramila Uzulanovi est mère de trois enfants dont l’aînée, Diana, est porteuse d’un handicap de surdité tout en étant scolarisée dans de bonnes conditions au lycée Thomas-Pesquet de Coutances. Lequel n’a pas hésité à tout mettre en œuvre pour accompagner au mieux l’adolescente. À noter que Ramila est donc aussi accompagnante d’un enfant malade, porteuse d’un appareil auditif et dont les soins entamés en France doivent être poursuivis. Autant dire que « pour Diana, le retour en Géorgie serait catastrophique ». « Je trouve ça inhumain », commente une jeune femme, venue au soutien elle aussi. « Cela me paraît normal de venir ici pour soutenir une famille qui veut juste s’intégrer. Il n’y a pas de cas par cas avec toute cette politique et la notion de dangerosité du retour au pays d’origine n’est absolument pas prise en compte ici », ajoute-t-elle. Des échanges espérés entre le député et la Préfecture.

 

Les associations présentes sur place espèrent que l’appel à l’aide qu’elles ont déjà lancé au député Stéphane Travert, pour qu’il intervienne auprès du préfet de la Manche, pourra aider à abandonner ces velléités d’expulsion. « Nous demanderons aussi un rendez-vous avec la sous-préfète qui pourrait faire le lien entre le préfet et le parlementaire », est-il expliqué.

 

Arrivée en 2019, la famille de cinq personnes était pourtant en bonne voie d’intégration.

Les trois enfants sont aujourd’hui scolarisés depuis trois ans. Quant à leurs parents, Ramila a une promesse d’embauche pour travailler comme employée de ménage en CDI, qui doit prendre effet dès régularisation de sa situation. Son conjoint, déjà expulsé, avait lui aussi une promesse d’embauche dans le secteur du bâtiment".



Expositions:

Samedi 29 octobre 2022Le Défilé "Le Revers de mon Look", en partenariat entre Tri-Tout Solidaires et Alternatives Solidaires revient ENFIN sur le devant de la scène!

 


Rassemblement solidarité contre la vie chère et la casse de notre système social, Mardi 18 octobre        à 17h30, place de la Préfecture de Coutances.

Rappel du mouvement

depuis la semaine passée:

 

"Soutien à la Marche du 16 octobre 2022

contre la vie chère et l’inaction climatique

 

Dimanche prochain, 16 octobre 2022, une grande Marche contre la vie chère et l’inaction climatique aura lieu à Paris à l’appel de Europe Écologie-Les Verts, Ensemble !, FIDL, Gauche Démocratique et sociale (GDS), Gauche Écosocialiste, Génération·s, La France insoumise, L’Alternative, La Jeune Garde, La Voix lycéenne, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Nouvelle Donne, Parti communiste français (PCF), Parti de gauche (PG), Parti ouvrier indépendant (POI), Parti socialiste, Place publique, Pour une Écologie Populaire et Sociale (PEPS), Révolution Écologique pour le Vivant (REV).

Mais, nombreux sont ceux qui ne peuvent se rendre à Paris pour des raisons personnelles ou au regard des difficultés de transport : plus de bus disponibles, pas de train entre Cherbourg – Coutances et Paris ce dimanche, difficultés d’approvisionnement en carburants

 

Les organisations de la NUPES du Coutançais (PCF, FI, EELV) proposent

un rassemblement de soutien à cette marche, le même jour,

dimanche 16 octobre, place St Nicolas à 11h30.

 

En cette période de passage en force du gouvernement sur le budget de l’état, d’attaque sur l’allongement de l'âge de la retraite, de l’assurance chômage et contre les grévistes des raffineries qui défendent leurs salaires face à l’inflation et aux profits exorbitants des compagnies pétrolières

 

Nous invitons tous les Coutançais à venir manifester leur soutien aux salariés en lutte et aux justes revendications au cœur de cette marche :

 

  • pour la hausse des salaires et des minimas sociaux et contre la réforme de l’assurance chômage

  • pour le blocage des prix de l’énergie, des produits de première nécessité et le gel des loyers

  • pour la taxation immédiate des superprofits (Tous les députés de la NUPES ont déposé un amendement en ce sens lors du débat du budget de l’état) 

  • pour des investissements massifs dans la bifurcation écologique créatrice d’emplois locaux ; et notamment dans les transports en commun pour les rendre accessibles à tous, dans l’isolation des logements pour réduire les factures et les pollutions, dans la conversion vers une agriculture écologique pour rendre l’alimentation saine accessible à tous, dans les énergies renouvelables moins coûteuses et écologiques

  • pour le retour à la retraite à 60 ans, contre le report de l’âge de départ à la retraite 

  • pour une allocation d’autonomie pour les jeunes dès 18 ans."


Invitation à la Conférence Gesticulée "Corps en Colère", à Coutances, le Samedi 22 octobre à 18h.


Info-relais : Réseau Solid'R


Les 20 ans de Pierre et Masse !

Samedi 17 Septembre 2022 à Montpinchon, de 10h-23h!

 

 

Plus d'informations sur:

https://pierreetmasse.jimdofree.com/


Invitation auprès des adhérents d'Alternatives Solidaires:

"Bonjour à toutes et à tous,

 

Nous souhaitons vous inviter pour l'inauguration des nouveaux commerces de Courcy :

l'épicerie bar Au Courcy'rcuit et le fournil du Pain Levé

 

Vous êtes donc conviés le : 

vendredi 2 septembre à 18h dans le bourg de Courcy

pour venir trinquer avec nous autour d'un verre de l'amitié.

À cette occasion, en plus de notre marché hebdomadaire, nous vous proposons

un concert avec le groupe "BADASS BLUEGRASS" vers 20h.

 

Vous aurez bien sûr la possibilité de vous restaurer sur place. Et des surprises vous attendent !

 

En espérant que vous serez nombreux à venir fêter avec nous l'ouverture de vos nouveaux lieux de vie courcyais ! 

 

Les équipes du Pain levé et du Courcy'rcuit "

 


Une journée

dédiée à l'agriculture paysanne

est organisée

le Samedi 3 Septembre 2022

à La Ferme du Bois Landelle 

de Hudimesnil.

 

Au programme

 

- Visite de La Ferme du Bois Landelle

- Discussions et stands associatifs

- A partir de 15h00/ RESTAURATION SUR PLACE/ PRIX LIBRE

- CONCERT POUR ENFANTS / GOÛTER (16H00)

- SOIRÉE FESTIVE avec CONCERT

 

Vous êtes attendus nombreux!


Appel du Comité Droits des Femmes: "Votre solidarité peut permettre à Mzia d'obtenir une carte de séjour et de réaliser ses projets"

LIEN POUR ACCEDER DIRECTEMENT A LA COLLECTE SUR HELLOASSO: https://www.helloasso.com/associations/comite-manche-droits-des-femmes/formulaires/4
Faites connaître notre action, transférez nos informations
 et notre adresse mail à vos réseaux:
visitez et faites visiter notre page Facebook ICI
Pour nous aider, adhérez : 10 euros par an 
envoyez-nous un mail ou adhérez directement sur helloasso

* RIB disponible sur sollicitation, en demandant à l'association ou directement au Comité Droits des Femmes

 

** Via HELLOASSO: Vous pouvez modifier votre participation "soutien à HelloAsso" et ne pas verser de frais supplémentaires (à modifier dans la colonne "Récapitulatif"), si vous avez un petit budget.

Voir l'article du Ouest France pour Mzia: CLIQUEZ ICI


Été 2022: Exposition " Portraits de Paysans" de la Confédération Paysanne à découvrir, dans notre espace au Tri-Tout. Des bandes dessinées explicatives, au prix de 1€, sont en vente pour soutenir une agriculture paysanne et solidaire.  

http://www.conf-manche.com/

http://confederationpaysanne.fr/

 

_________________________ 


MANIFESTATION "Stop Piscine Nucléaire":

RAPPEL : Rendez-vous antinucléaire de Piscine Nucléaire Stop

Cherbourg (50) - Normandie


Samedi 18 juin 2022, à partir de 10H

 

Déchets nucléaires : ça déborde dans la Hague ! Appel à rassemblement à Cherbourg le 18 juin contre le projet d’implantation d’une nouvelle piscine nucléaire

EDF, une fois de plus, impose à la population de la Hague une installation nucléaire sur la Presque ile. Deux énormes piscines de refroidissement de combustibles usagés, autrement dit des déchets nucléaires, doivent s’implanter sur le site d’Orano. Mais cette fois-ci, d’autres voix s’élèvent.

Trop c’est trop, la Hague a assez donné à l’industrie du nucléaire. La poubelle est pleine !

VENEZ MANIFESTER, NOMBREUX·SES, contre les mensonges d’EDF sur son projet, contre son mépris de nos vies et de notre terre. Et surtout, contre la construction de ces piscines dont nous ne voulons pas !

 

RENDEZ VOUS SAMEDI 18 JUIN À CHERBOURG

À 10H, place de la République

  • Prises de parole
  • Pique-nique partagé
  • Concerts

"À travers la défense de leur territoire les habitants du Cotentin rappellent à ces messieurs d’Orano, d’EDF, de l’ANDRA et aux pouvoirs publics qu’on ne peut pas parler du nucléaire en oubliant et en masquant la question des déchets et celle des territoires et des communautés auxquels ils échoient."

 

Retrouvez toutes les informations sur cet événement sur notre agenda en ligne ici : https://www.sortirdunucleaire.org/Grande-manif-de-Piscine-Nucleaire-Stop


Restez connectés !

 

Pour plus d'information, rendez-vous sur https://piscinenucleairestop.fr/


L'évènement annuel de la SCIC Les 7 Vents, la "Faites des Transitions" fait son retour ! 

Vendredi 24 juin à Coutances, rejoignez-nous pour participer à l'assemblée générale de notre coopérative ainsi qu'à plusieurs ateliers sur divers thèmes, pour une journée sur le "faire ensemble".

Au programme : 

 

  • 9h00 à 12h00 -  Assemblée Générale des 7 Vents (ou au choix) Atelier "Fresque du climat"

  • 12h00 à 14h00 - Repas Partagé (chacun ramène un petit quelque chose à partager à plusieurs) 

    • 14h00 à 15h00 - Introduction : Quelles conditions de coopérations ? Présentation des 5 collectifs, théories de l'action collective, problématiques individuelles et pratiques de gestion des communs 

    • 15h00 à 17h00 - Ateliers par collectif

      • Collectif Tiers-lieu : du besoin à la mobilisation collective - évènement ouvert à tous avec la participation du Réseau Solid’R

      • Collectif formateur : les conditions d’une gouvernance partagée - évènement réservé aux membres du collectif

      • Collectif projets citoyens : découvrir et s’investir dans les projets - évènement ouvert à tous

      • Collectif sobriété : jeux et outils pour animer des communautés - évènement ouvert à tous

      • Collectif sociétaire : échanger autour des orientations de la coopérative - évènement ouvert à tous

  • 17h00 à 17h30 - Conclusion des ateliers et résultats et apprentissages communs suivi d'une présentation des outils disponible et des perspectives avec les publics intéressés

  • 17h30 à 18h00 - Présentation du bilan de l'AG et de la journée, perspectives

  • 18h00 - Soirée Apéritif dinatoire et concert ouvert à tous ! (pensez à réserver votre repas)


Actualité au Tri-Tout Solidaires:

- Samedi 4 juin 2022 de 9h à 12h: Buttage des pommes de terre sur le potager nouvellement arrivé sur le terrain jouxtant le magasinTri-Tout. N'hésitez pas à apporter votre aide!

- Dimanche 12 juin 2022, l'après-midi: Tournois de pétanque organisé par Tri-Tout Solidaires. La restauration se fait sur place (grillades-frites) pour 4€. Inscrivez-vous dès maintenant pour la formation des équipes.


Législatives:

La NUPES vous donne rendez-vous

à 18h30, mercredi 8 juin 2022,

au Domaine de la Guérie à Coutances.




Urgence Ukraine

 

Info du CSLAM (Collectif Saint-Lois d'Aide aux Migrants): 

 

"Les dons pour l'Ukraine peuvent être déposés à la mairie de Saint-Lô du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 17 h 30 et le samedi de 9 h 00 à 12 h 00.

Les colis seront préparés puis acheminés par la Protection civile.

Les dons en numéraire peuvent être envoyés à la Croix-Rouge."


Fête du Printemps et de la Biodiversité: 19 & 20 Mars


Les Ateliers Informatiques de Thierry Giard !

Engagés dans le développement durable et l'économie solidaire, Alternatives Solidaires s'ouvre depuis plusieurs années sur les alternatives et transitions possibles en informatique, afin de lutter contre les GAFAM et les grandes transnationales technologiques. Des ateliers de reconditionnement et de passage à des logiciels libres avaient déjà été organisés par Thierry Giard

 

De nouveaux créneaux d'atelier sont disponibles pour Janvier à Mars 2022!  

 

Pour plus d'informations sur le contenu des ateliers, et pour vous inscrire, cliquez ci-dessous:

INSCRIPTION sur :  ZARBALIB - Ateliers Informatiques de Thierry Giard

_____________________________



Dans le Bulletin communal de St-Pierre de Coutances, on parle de nous ! (12-2021)



Situation critique de l'hôpital coutançais...

Soyons Solidaires!

Manifestation à Coutances: SAMEDI 4 Décembre, 10h30, Place St Nicolas


Rassemblement contre les Féminicides: samedi 27 novembre, 17h30, Place de la Mairie à Coutances !


"A cinq mois de la fin de la guerre d'Algérie, le 17 octobre 1961, Paris a été le lieu d'un des plus grands massacres de gens du peuple de l'histoire contemporaine de l'Europe occidentale. Ce jour-là, des dizaines de milliers d'Algériens manifestent pacifiquement contre le couvre-feu qui les vise depuis le 5 octobre et la répression organisée par le préfet de police de la Seine, Maurice Papon. La réponse policière sera terrible. Des dizaines d'Algériens, peut-être entre 150 et 200, sont exécutés. Certains corps sont retrouvés dans la Seine. Pendant plusieurs décennies, la mémoire de cet épisode majeur de la guerre d'Algérie sera occultée.

 

A l'occasion du soixantenaire de ce massacre, et face à la montée de l'intolérance et d'idéologies nauséabondes, la fédération départementale de la Ligue des Droits de l'Homme a prévu plusieurs actions dans le département, dont certaines avec Gilles Manceron,historien, spécialiste des guerres coloniales, membre du comité central de la LDH et co-responsable  du groupe "Mémoires,histoire,archives" de la LDH. Il nous expliquera pourquoi la répression du 17 octobre, élément majeur de la Guerre d'Algérie a été occulté aussi longtemps.


Venez nombreuses, nombreux, partagez ces informations dans vos réseaux.

Un grand merci au cinéma de la Plage à Hauteville et à la librairie le Détour de Granville qui nous ont aidé à organiser cet évènement!

Vous trouverez ci-dessous un entretien de Gilles Manceron dans le Monde  en 2011, lors du cinquantenaire du massacre: https://www.lemonde.fr/societe/article/2011/10/17/17-octobre-1961-ce-massacre-a-ete-occulte-de-la-memoire-collective_1586418_3224.html

Pour la Fédération 50 de la LDH ,

la secrétaire

Chantal Tambour


Communiqué: 

 

C'est avec un regret certain que les membres de l'association viennent vous annoncer que compte tenu des conditions exigées par la situation sanitaire et la demande de contrôle du "Pass Vaccinal", Alternatives Solidaires a pris la décision d'annuler la Fête Paysanne qui devait normalement se tenir sur le Parking du Tri-Tout Solidaire le samedi 18 septembre 2021

 

 





DATES IMPORTANTES à venir

 

- Le Samedi 10 Avril à 10h00 : FORMATION à la connaissance des droits au travail des étrangers.

Une partie en présentielle en salle R2 à la Mairie de Coutances, et une partie en visio-conférence.

Une personne de la CGT du Havre viendra présenter cela, car il s'est spécialisé sur ces questions.

 

- Le Mardi 18 Mai à 10h00 devant le tribunal de Coutances: Soutien aux décrocheuses du portrait présidentiel dans les mairies. Organisé par le mouvement Extinction Rébellion Sud Manche.

 

- Le samedi 17 avril à 15h00 devant le restaurant La Rose des Sables à Coutances : 

ACTION Médiatisation de la situation d'un apprenti, travaillant au restaurant La Rose des Sables de Coutances, sous le coup d'une OQTF (Obligation à Quitter le Territoire Français). L'idée serait de l'aider à obtenir son droit à être maintenu, et à pouvoir continuer de travailler sur le territoire.

 

- Le samedi 5 juin à 10h00: FORMATION à l'accompagnement des demandeurs d'asile à leur passage à l'OFPRA (Office français de protection des réfugiés et des apatrides). Ces personnes sont, bien souvent, peu voire pas préparés aux différents entretiens et protocoles qui se profilent pour eux.

Formation uniquement Visio-conférence, a priori.


 Manifestation « Stop-loi-de-Sécurité-Globale »

Alternatives Solidaires vous invite à vous rassembler

(dans le respect des mesures sanitaires)

Mardi 16 Mars 2021

16H à COUTANCES,

Place Saint Nicolas

Mardi 16 mars 2021, les sénateurs, sénatrices vont être amenés à se prononcer sur la proposition de loi « Sécurité globale ».

> Le collectif « Stop loi de sécurité globale » appelle à faire de la semaine prochaine une semaine de mobilisations.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

" A Coutances, le collectif appelle à un rassemblement le mardi 16 mars à 16h00  place St-Nicolas.

 

Ce sera l’occasion d’exprimer nos exigences au vu des arguments que vous pourrez lire ci-après. Et ce sera également l’occasion de décider ensemble de la suite des actions à mener.

 

Pourquoi ce texte ne doit-il pas être voté ?

 

Ce texte prévoit d’étendre aux polices municipales des compétences de la police nationale. La police municipale n’est pas sous la responsabilité directe de l’autorité judiciaire, or elle va être amenée à constater des délits. De plus, certains délits listés font l’objet de la procédure d’amende forfaitaire délictuelle, de sorte que le contrôle de l’autorité judiciaire sera encore plus lointain, avec un grand risque de dévoiement pour les personnes.

 

Ceci, alors que la police municipale ne reçoit pas la formation adéquate. Et qu’une grande disparité des territoires est à craindre du fait de l’inégalité de ressources des communes.

 

Le désengagement de l’État dans le domaine de la sécurité du quotidien est inquiétant pour l’égalité des citoyens.

 

La police municipale, en étant sollicitée pour davantage de répression, pourra-t-elle être le vecteur d’une relation de confiance entre les forces de sécurité et les citoyens ?

 

Et qui vérifiera le respect de la déontologie des policiers municipaux ?

 

De plus, ce texte organise une privatisation de la police en contradiction flagrante avec les normes constitutionnelles en déléguant aux agents privés de sécurité des pouvoirs réservés à la police judiciaire, sous prétexte de lutte contre le terrorisme.

 

Il n’est pas admissible que l’habilitation par l’employeur et l’agrément prévu par l’article R. 613-6 du code de la sécurité intérieure pour pratiquer une palpation de sécurité sur une personne soient supprimés. Ce sont des garanties alors qu’il est constaté que les agents ne connaissent pas les règles de droit applicables, par manque de formation.

 

Par ailleurs, l’alignement du régime de la circonstance aggravante de la qualité d’agent privé de sécurité sur celui des policiers, démontre qu’une assimilation est à l’œuvre, alors même qu’il s’agit d’entreprises privées. 

 

Allant encore plus loin dans la surenchère sécuritaire, il prévoit d’instaurer une surveillance généralisée de l’espace public, en autorisant L’État à utiliser des drones avec caméras, portant une atteinte grave à l’intimité de la vie privée, aux données personnelles, puisque les drones pourront visualiser des intérieurs, mais également à la liberté de manifester, car la possibilité d’être suivi, voire identifié peut dissuader des manifestants, de peur d’être fiché.

 

Il permettrait aussi l’utilisation immédiate des images des « caméras mobiles » portées par les policiers et leur analyse automatisée pour reconnaître en temps réel l’identité de tous les manifestants (reconnaissance faciale).

 

La réécriture de l’article 24 de la Proposition de loi (qui devient un délit de provocation) ne modifie pas notre analyse : ce texte sera un support qui justifiera des pratiques policières déjà existantes d’interdiction de filmer, sous menace de placement en garde à vue ou en frappant des manifestants, des observatrices et observateurs citoyens ou des journalistes.

 

Une telle mesure, avec des sanctions très lourdes (5 ans d’emprisonnement et 75.000 € d’amende) empêcherait tout contrôle citoyen, voire le travail des journalistes, en favorisant l’impunité d’auteurs de violences policières.

 

Il est parfaitement inconcevable que des forces de l’ordre soient habilitées à garder leur arme hors service dans des lieux recevant du public.

 

Et la suppression du crédit de réduction de peine des personnes commettant des violences à l’égard des forces de l’ordre est une mesure contre-productive, puisque ces crédits sont un outil de régulation pour le service pénitentiaire et non une moindre prise en compte de la gravité de l’infraction.

 

Les risques sont considérables, c’est pourquoi le collectif « Stop loi de sécurité globale » appelle à rejeter cette proposition de loi liberticide qui menace gravement les principes fondamentaux de notre démocratie et l’État de droit.


Le Collectif Coutançais « Stop-loi-de-Sécurité-Globale »

vous invite à vous rassembler (dans le respect des mesures sanitaires)

Samedi 30 janvier

15H à COUTANCES,

Place Saint Nicolas,

pour protester, chanter, danser contre les mesures liberticides,

revendiquer le respect de nos droits fondamentaux

et nous solidariser avec les artistes*!

 

Le pouvoir ne renonce pas aux attaques contre nos libertés dans cette période où sa gestion de la crise sanitaire apparaît à nombre de citoyens comme autoritaire et incohérente. Le conseil d’état vient de rejeter les référés contre l’autorisation donnée aux policiers et gendarmes de faire mention dans leurs fichiers de l’appartenance syndicale, des opinions politiques, des convictions philosophiques et religieuses. Les associations sont aussi visées. C’est une grave défaillance de la plus haute autorité à protéger nos libertés! Sous prétexte de lutte contre le terrorisme et le communautarisme, le pouvoir tente de construire un arsenal juridique inacceptable. IL choisit de protéger les policiers en interdisant les images qui pourraient être prises d’éventuelles violences policières, mais il entend permettre aux mêmes policiers de filmer, ficher les citoyennes et citoyens qui usent des droits fondamentaux comme celui de manifester. Les manifestations du 16 janvier ne se sont pas passées aussi bien qu’on a voulu nous le laisser croire. Si l'écrasante majorité des cortèges a pu s'ébranler dans le calme et la détermination, Paris, Montpellier, Lyon, Limoges et Toulouse ont connu des entraves graves à la liberté de manifester : véhicules sonos interdits , militant-e-s, arrêté-e-s dans le plus total arbitraire pour d’obscures raisons! Et le pouvoir tente aussi de s’attaquer à la liberté de la presse et à la culture. Nombre d’artistes et de jeunes créateurs précaires ne peuvent plus s’exprimer. Confronté à une mobilisation sans précédent pour la défense des libertés, le gouvernement a opposé une fin de non-recevoir. Les enjeux sont pourtant majeurs. Ils touchent au respect même de l’État de droit, qui suppose le contrôle effectif des pratiques des personnes dépositaires de l’autorité publique par les citoyens, le parlement, la justice et la presse.

 

*Une collecte solidaire au chapeau sera organisée à leur bénéfice!